BASTET

Publié le par carolita

BASTET

 

Bastet est fille de Rê et également son oeil gauche.
Elle est la compagne d'Atoum.

 

On trouve des récits où elle est fille d'Amon et femme de Ptah.

 

Ces confusions s'expliquent simplement :

 

- Amon est un autre nom de Rê. Il a été adoré très tardivement. Son lieu de culte principal était la ville de Thèbes. Assimilé à Rê, son nom devient Amon-Rê.

 

- Bastet, souvent assimilée à la terrifiante Sekhmet, est également son pendant pacifique. Or Sekhmet est l'épouse de Ptah. Cette confusion s'est perpétuée jusqu'à leurs fils respectifs, Myesis (appelé aussi Mahès) et Néfertoum.

 

Bastet est souvent identifiée à plusieurs divinités :

 

- Sekhmet
- Tefnout
- Pakhêt
- Mout
- Méhyt

 

Ces déesses sont toutes des déesses-lionnes et Bastet est leur représentation positive.

 

De son union avec Atoum, naît Myesis (Mahès, Maahès) et Horhekenou.

 

Elle est déesse protectrice de l'humanité, déesse musicienne et de la joie, déesse de la maternité et protectrice du foyer.

 

Elle est également le symbole de la féminité et déesse des atouts féminins.

 

Ses représentations sont diverses et ont évoluées avec les civilisations :

 

- elle fut d'abord représentée sous la forme d'une lionne ou d'une femme à tête de lionne, tenant la croix ankh et le sceptre, assimilée à Sekhmet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- à l'époque libyenne (XXII - XXIIIme dynastie), elle devient chatte.
Les libyens développent Bubastis et le culte de Bastet. Les noms pharaoniques s'accompagnent alors de l'épithète "Fils de Bastet". Bubastis devient un haut lieu de culte. Au temps des inondations, une des plus grandes cérémonies d'alors était organisée afin d'apaiser la déesse chatte.
De grandes quantités d'alcool étaient absorbées et offertes à Bastet. Celle-ci, avinée, gardait son calme et son corps de félin. Si sa colère se réveillait, elle redevenait alors la terrible Sekhmet.
Sous la régence libyenne, elle est souvent représentée assise et parée de bijoux ou allaitant ses petits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 - elle prit enfin les traits d'une femme à tête de chat tenant un sistre et un panier.

Il se dit que Bastet aurait donné naissance au pharaon sous la forme de Sekhmet et l'aurait allaité sous la forme de Bastet.

Un doute subsiste cependant sur son nom. En effet, dans les hiéroglyphes, les voyelles n'existent pas. Deux traductions perdurent donc pour son nom : Bast et Bastet.

 

 Le lieu de culte de Bastet est Bubastis, appelé autrefois Per-Bast : Demeure de Bastet

 

 

Le Temple de Bastet